L’homme pressé

« J’suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, Homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde
Je n’ai pas le temps, je file
Ma carrière est en jeu
Je suis l’homme médiatique.
Je suis plus que politique
Je vais vite, très vite,
J’suis une comète humaine universelle. »

Vous reconnaissez ? Qui a dit « Noir Désir » ? Non, ce n’est pas ça.

Qui a dit « commerciale de SSII » ? OUI ! L’auteur de ce couplet est bien cette commerciale de SSII qui m’a envoyé ce message ce matin :
« Bonjour,
Je cherche un développeur Symfony. Envoyez-moi un email si vous êtes intéressé. »

… Chère commerciale, tu envahis un monde que tu ne connais pas.
Tu prends si peu à cœur le respect de tes candidats; ton but est-il vraiment de gagner ta comm’  à tout prix, en crachant de la pourriture à tes clients/tes candidats/peu importe qui ?!
Tu n’as pas à tes pieds 8 milliards de crétins asservis, tu n’es pas le roi des rois.
Le marché va mieux, les cordons de la bourse se relâchent pour toi. Tu envoies des emails à tour de bras, tu es pleine d’adrénaline, tu cours plusieurs lièvres à la fois…
Je n’ai aucun problème avec l’infidélité professionnelle, je l’ai pratiquée aussi. Je t’ai observée et je pense avoir peut-être compris ton schéma : « pourquoi ne pas être amis, mais d’abord les affaires ».
« Et des profits immédiats, Et puis les faveurs des médias; Être riche, très riche en faisant dans l’IT ? Il faut faire des affaires, enchaîner, y’en a qui peuvent payer »…

Chère commerciale, nous évoluons tous les deux sur le marché de la rencontre IT. Sauf que cette fois tu as le rôle d’un homme. Crois-moi, c’est tout de suite plus compliqué. Cette situation ne va pas être aussi facile que la dernière fois.
Essaie, juste pour voir, la même annonce sur Meetic ou Gleeden : « Cherche grande blonde très féminine à forte poitrine. Si vous êtes intéressée, envoyez-moi un email. »
Tu te lèves tôt et vas pêcher sur LinkedIn, Viadeo, les jeudis; tu envoies des emails, tu balances tes coups de fil… mais en fin de compte, est-ce avec ce genre d’annonces que tu vas donner envie d’avoir un contact ? Je ne te cache pas que pour une première approche, ça ne donne pas super envie d’entrer dans la toile de ton réseau.
En continuant ainsi tu vas même te trainer vite, très vite, dans tout Paris, une réputation de « broker » ou de marchande de viande… et ce sera mérité !

Tu sais, chère commerciale (oui, je me permets ce ton car celui de ton email n’est pas franchement mieux), je suis un homme compliqué, j’aime bien m’éclater, j’aimerais bosser pour toi, te rapporter plein d’argent, même pour quelques mois, si tu trouves les bons mots. En as-tu conscience ?
Nous les développeurs, nous ne sommes pas des robots, je peux tout faire, mais je kiffe davantage certains trucs que d’autres.
Et si tu ne m’écoutes pas, je ne bosse pas pour toi.
Si au contraire tu m’entends, je te présenterai avec plaisir à tous mes amis, du même monde que moi.

Tout ce que je veux, c’est pas le fric, c’est juste kiffer mon job. (Développeurs just want to have fun comme dirait Cyndi).
Chacun de nous veut kiffer, mais chacun aime son truc sur ce marché, c’est ce que tu dois comprendre, c’est fondamental. Ça marche comme ça sur tous les sites de rencontre.
Toi, tu kiffes les affaires, OK. Un maximum ! Militante quotidienne de l’inhumanité, tu veux être partout, exploser l’audimat, pulvériser l’audience, c’est ta voie, c’est ta chance… Moi, ce qui m’éclate, c’est la refonte de projet, la conception logicielle, le fort trafic et l’analyse de données.
Je sais, c’est chiant, tu n’en as sans doute vraiment rien à foutre (ni de moi, ni de mes compétences, ni de ce que j’aime faire, ni même de ton client). Mais c’est ça qui va payer ta comm’. Si je ne kiffe pas, je ne bosse pas, thunes ou pas.
Pour d’autres développeurs, ce sera le débug toute la journée, sans se prendre la tête. Tu aimerais aussi que je fasse ça, et tout le reste. C’est possible, mais ce n’est pas ce que j’aime le plus. Alors, OK, une fois de temps en temps, mais pas full time là-dessus.
Pas besoin non plus de faire un film « Ce que veulent les développeurs » pour essayer de comprendre. Il y a une liste, certes pas très diffusée, de profils que peuvent avoir les développeurs. Je te la donne :
— sortie rapide d’un « proof of concept » (POC),
— ajout de fonctionnalités sur projet existant,
— refonte fonctionnelle et technique,
— débug uniquement,
— pivot des objectifs d’un projet,
— pérennisation/industrialisation des développements : recherche et ajout de méthodologie/process,
— amélioration des performances,
— fiabilité/sécurité/tests.

Je te l’assure, c’est mieux que de la confiture. Choisis un profil avec ton client, glisse-le dans ton annonce et un développeur passera quelques années avec toi, montera dans ta voiture de sport,
sera prêt à t’attendre, parqué pendant des mois, en beau costume dans ton harem chez ton client.

La prochaine fois, dans ton annonce, ne pense donc pas qu’à ta comm’. Ajoute une petite phrase pour cibler un peu mieux ton interlocuteur, lui dire que c’est à lui que tu t’adresses plutôt qu’à ton client et lui montrer aussi que tu l’as pris en compte :
« Bonjour, je cherche un développeur Symfony. Il s’agit d’ajouter des fonctionnalités sur un projet existant. Envoyez-moi un email si vous êtes intéressé. »

Tu vois, chère commerciale, ça passe beaucoup mieux. C’est comme dans tous les domaines : donne-moi du fun, et n’oublie pas de venir me voir de temps en temps. Les plus expérimentées comprendront.

« Love, love, love
Dit-on en Amérique
[…]
Amour
Aux quatre coins de France. »

Bisous.

2 thoughts on “L’homme pressé

  1. Lakesha dit :

    Hey would you mind letting me know which webhost you’re working
    with? I’ve loaded your blog in 3 completely different web browsers and I must say this blog loads a lot quicker then most.
    Can you recommend a good web hosting provider at
    a honest price? Thank you, I appreciate it!

    Feel free to visit my web page … seo (Lakesha)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *